Bien plus qu’une salle…

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

« Du VHA, je retiens la « salle » ! Le gymnase des Gratte-Ciel est pour moi un temple ! J’y viens désormais comme en pèlerinage. J’y ai tellement passé de temps à jouer, voir jouer, m’entraîner, rencontrer, faire la fête que c’est devenu une maison pleine de souvenirs ». « La salle des Gratte-Ciel étant un peu ma deuxième maison, je trépigne d’impatience de pouvoir y retourner et de revoir tout le monde, joueurs, staff, dirigeants et bénévoles ! »

Ces deux citations extraites de deux interviews que nous avons réalisées début mai nous ont donné envie d’écrire un article sur la salle des Gratte-Ciel, un lieu cher à beaucoup d’entre nous.

Fermée depuis le vendredi 13 mars en raison de la pandémie de Coronavirus, la salle des Gratte-Ciel doit manquer à de nombreux handballeurs et à de nombreuses handballeuses : les retrouvailles lors des entraînements, les matchs, les 3èmes mi-temps, l’ambiance chaleureuse des rencontres de l’équipe première, le buzzer, les odeurs de frites…

Nous avons voulu mettre à profit cet intermède pour vous présenter cette salle que beaucoup d’entre vous ont dans leurs souvenirs et dans leur cœur. Nous souhaitons également profiter de cet article pour ouvrir une « boîte à souvenir ».

« Un équipement nommé désir »

Il est important de rappeler que la construction d’un équipement sportif dans le secteur des Gratte-Ciel était très attendue, et ce, depuis l’ouverture du collège Mauvert (aujourd’hui collège Môrice Leroux) en 1971. L’établissement scolaire ne disposait effectivement pas d’infrastructures sportives en son sein. Parallèlement, la montée en Nationale 1 A obtenue par le Villeurbanne Handball Club (l’ancêtre du VHA) en mai 1988 contre Bordeaux nécessitait d’organiser les rencontres de l’équipe fanion dans une salle homologuée ; la salle Armand n’étant pas aux normes. Plusieurs fois reporté, le projet de salle a été finalement une longue histoire de 18 ans, qui a été marquée par des pétitions et des manifestations de professeurs d’éducation physique et sportive du collège et de parents d’élèves, soutenus par différentes associations, dont le VHC, avec en chef de file un certain… Jean-Louis Diget.

La photo ci-dessus témoigne des manifestations organisées en 1985.

Les travaux de la salle des Gratte-Ciel débuteront finalement en juin 1988 et seront achevés le 3 février 1989 au soir, la veille de l’inauguration.

Cette dernière s’est déroulée en présence de Roger Bambuck, secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports, de Francisque Collomb, président de la COURLY (aujourd’hui Métropole de Lyon), de Gilbert Chabroux, conseiller général et adjoint au maire délégué à l’éducation, de Charles Hernu, maire de Villeurbanne, de Jean Mollier, adjoint aux sports, de Gérard Chavancy, président du VHC et des dirigeants du club.

Cette inauguration avait été l’occasion pour le club d’organiser une rencontre internationale espoir entre la France et l’Italie devant un public venu en nombre.

Depuis, la salle des Gratte-Ciel accueille les cours d’EPS du collège Môrice Leroux, des compétitions de gymnastique, le tournoi de foot Charles Hernu… Pour les amateurs et les amatrices de la balle « pégueuse », elle est un antre important puisqu’elle est le siège du club, le lieu d’entraînement de plusieurs équipes, des matchs de l’équipe première et surtout un lieu de partages où se sont des mémoires collectives. Ce dernier point nous conduit à vouloir ouvrir « une boîte à souvenirs » pour recueillir ces moments forts afin de pouvoir les mettre en exergue et d’en garder la trace.

La salle des Gratte-Ciel en quelques chiffres :

  • Surface : 2 600 mètres carrés
  • Capacité : 1 500 places
  • Coût : 20 millions de francs

Contribuez à notre « boîte à souvenirs »

La période que nous traversons depuis mi-mars nous donne effectivement envie de récolter vos souvenirs et les moments qui vous ont le plus marqués au sein de la salle des Gratte-Ciel, quel que soit votre âge, quel que soit votre statut (dirigeant, joueur, entraîneur, famille de licencié, bénévole, spectateur, partenaire…) et quelle que soit la période. Cette collecte nous permettra d’illustrer de la plus belle des manières cet article et nous laisserons courir notre imagination pour qu’elle puisse être mise en lumière, particulièrement à la salle des Gratte-Ciel.

Pour nous contribuer à cette « boîte à souvenirs », il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

Gachet Christelle

Gachet Christelle

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Autres actualités

Accueil

Confi’hand #2

« Rien n’est admissible ; sauf la vie, à condition de la réinventer chaque jour. » Tout comme Blaise Cendrars, les dirigeants du Villeurbanne Handball

En savoir +
Accueil

Confi’hand #1

« Rien n’est admissible ; sauf la vie, à condition de la réinventer chaque jour. » Tout comme Blaise Cendrars, les dirigeants du Villeurbanne Handball

En savoir +
Accueil

Interview partenaires : MyDY

Nous ouvrons ce 12 novembre une nouvelle série d’interviews que nous souhaitons consacrer à nos partenaires. En cette nouvelle période difficile de reconfinement, nous avons

En savoir +
Accueil

Opération Black Gones Friday

🚨 [𝗕𝗟𝝠𝗖𝗞 𝗚𝝝𝗡𝗘𝗦 𝗙𝗥𝗜𝗗𝝠𝗬] 🚨 Ce vendredi 𝟮𝟳 𝗡𝝝𝗩𝗘𝗠𝗕𝗥𝗘, le VHA vous fera profiter d’offres exclusives sur sa boutique en ligne % sur les articles

En savoir +
VHA© 2020 Tous droits réservés
Mentions légales
Design : Aziz Ghodbani - Developpement : Timothé Duc
×

Panier