Communiqué suite au report du match Caen-VHA

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Suite aux fausses déclarations de Thomas Lamora, président du club de Caen à l’encontre du VHA et de ses dirigeants, le Villeurbanne Handball se trouve dans l’obligation de publier un communiqué pour rétablir la réalité des faits.

Nous souhaitons tout d’abord à tous les clubs et à tous les dirigeants de handball d’avoir des ambitions…

La nôtre n’a jamais été et ne sera jamais de dénigrer, d’abaisser ou d’accuser à tort les autres.

Contrairement aux déclarations du président du club de Caen, Thomas Lamora, le Villeurbanne Handball a scrupuleusement respecté le protocole sanitaire et fait preuve d’éthique sportive et de responsabilité civique.

En effet, un de nos joueurs a déclaré des symptômes vendredi 2 octobre après-midi : il a été immédiatement testé et nous lui avons demandé de s’isoler dans l’attente des résultats. Ces derniers nous ont été communiqués samedi 3 octobre à 17 heures. Nous avons immédiatement prévenu Roch Bedos (entraîneur de Caen et interlocuteur référencé de nos nombreux échanges avant le match) en lui transférant par mail, ainsi qu’à la Fédération française de handball (FFHB) les documents administratifs l’attestant. Après consultations et échanges entre les médecins, la fédération, le délégué et les arbitres, la décision de reporter le match a été prise à 18 heures 30.

Contrairement à ce qui se pratique en LNH (à l’exemple de la rencontre PSG-Cesson Rennes de ce samedi 3 octobre), le protocole sanitaire actuel de la FFHB n’autorise pas les joueurs de Nationale 1 à disputer un match s’ils ont été en contact direct à moins de cinq jours, même s’ils sont négatifs. Autrement dit, même si nous avions fait tester tous les joueurs au même moment que le joueur ayant déclaré les symptômes, et qu’ils avaient été tous négatifs, nous n’aurions de toute façon pas été autorisés à disputer le match. Sans disposer des résultats avant la rencontre, aucune raison n’aurait justifié son report en amont : une suspicion ne constitue pas un motif de report (cf. ci-dessous : extrait du guide de reprise du handball amateur, version actualisée du 17 septembre 2020)

Par conséquent, nous nous sommes tout de même déplacés dans l’espoir de pouvoir jouer le match. Nous espérions effectivement, comme cela avait été le cas à de nombreuses reprises depuis le début de la saison, que cette suspicion de Covid ne soit finalement pas un cas positif. Les résultats auraient également pu arriver le dimanche et aucune raison n’aurait alors justifié de reporter le match.

Le report de cette rencontre a aussi des conséquences pour le VHA, qui a dépensé plus de 2 000 euros et fait déplacer 17 personnes pendant deux jours… pour rien.

Dans cette période tendue et très difficile que nous vivons, ce n’est pas uniquement le club de Caen qui est victime, mais aussi le VHA, l’ensemble du handball français et rappelons-le le monde entier.

Aussi, nous appelons tous les acteurs du handball à faire preuve de bienveillance et de solidarité dans ce contexte si singulier afin que nous puissions tous sortir grandis de cette situation inédite.

                                                                                                                                                                                                                                                                              Le Villeurbanne Handball

Gachet Christelle

Gachet Christelle

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Autres actualités

VHA© 2020 Tous droits réservés
Mentions légales
Design : Aziz Ghodbani - Developpement : Timothé Duc
×

Panier